FuRongJie

15 décembre 2009

Back to Montpeul...

Eh oui, pour ceux que je n'ai pas encore pu voir ou avoir sur Facebook, msn, au téléphone, voire dans la vraie vie (dingue), mon silence de ces derniers jours n'est pas dû à la grippe A, et je n'ai pas non plus été visiter les geôles chinoises... je suis juste rentrée à Montpeul, entre avion, train, bus, taxi... il ne me manquait que le bateau pour le grand chelem. Le voyage a été un peu très long, parfois assez folklo, mais j'ai fini par m'en sortir (et mon train n'était pas touché par la grève, ouf).

Donc voilà, fin de ce séjour en Chine, et fin de ce blog aussi... snif snif, quand c'est qu'on repart????
Peut être vous vous en serez douté au fil de mes messages, mais malgré les pattes de canard, la pollution, et les Chinois bizarres, je n'étais pas encore partie que la Chine me manquait déjà! Et puis il me reste encore de quoi faire tellement de posts, je me sens désormais le devoir de repartir pour vous fournir en exclu mondiale les insolites locaux... Comment ça c'est pas une excuse valable? Rhooo...

Donc merci à tous de m'avoir suivie, de m'avoir laissé des petits mots, des mails, des sms... pour moi en tous cas c'était vraiment à chaque fois un plaisir de savoir que j'allais partager avec vous mes découvertes.
Et promis, dès que ce blog réouvre je vous dis ;) 

Fanny-Shanghaiette

Posté par shanghaiette à 22:06 - Commentaires [1]
Tags :

11 décembre 2009

L'insolite du jour

Ah la la, celui là, right on time!! ça faisait un moment que je voulais vous le faire découvrir mais impossible de choper une photo. J'avais, avec tristesse, renoncé, mais finalement aujourd'hui l'occasion s'est enfin présentée!

DSC06846

Je vous présente donc (en direct depuis la Grande Muraille siouplé) la couche culotte à la chinoise.
Economique, écologique, peu encombrante, rapide à enfiler, c'est la solution du futur!

Bon ok, les parents Chinois les plus modernes (et friqués...) ont adopté la couche culotte... mais on voit encore pas mal de petits gamins le cul, et le reste, à l'air en se promenant dans les quartiers "pittoresques".
Mais vu le froid glacial et le vent qu'il faisait ce matin... je plaignais vraiment le pauvre petit!

Posté par shanghaiette à 20:01 - - Commentaires [0]
Tags : , , , ,
10 décembre 2009

l'insolite du jour

"En progrès, des efforts prometteurs. Continuez ainsi."
Voilà exactement ce que j'écrirais sur le bulletin trimestriel du décorateur du supermarché d'à coté - dans l'hypothèse totalement délirante où les décorateurs recevraient des bulletins scolaires, et où je serais invitée à faire des commentaires, of course.

L'autre jour, alors que j'allais dans un des centres commerciaux du quartier, j'ai admiré l'air mi-circonspect, mi-réjoui, la magnifique déco de Noël qu'ils étaient en train d'installer, et plus particulièrement les pancartes:

DSC05158
Je n'étais pas sûre à 100% que le mot "cockie" existât pour de vrai en anglais, mais je me disais quand même que l'adjectivisation était bien trop évidente pour que personne n'y eut pensé avant moi... ce qui m'a rapidement été confirmé par une petite visite sur le Urban dictionnary (je pense que même pour les plus réfractaires à l'anglais, cela se passe de traduction...)
Bon, vous vous en serez peut être douté, il s'agit là encore une fois d'un cas de Chinglish pur jus, où par la simple subsitution d'une lettre à une autre, le monde prend une autre dimension. Si on élargit un peu le champs de la photographie, on comprend que l'intention initiale était de nous souhaiter un "cookie christmas" (ce qui ne veut pas dire grand chose non plus, mais bon, "merry christmas", "cookie christmas", on va dire que c'est un jeu de mots, passe encore...) conformément aux deux espèces de bonhommes en pain d'épices sur la droite.
DSC05159

Ce soir, je repasse devant le même centre commercial et là... ô déception!! ils ont corrigé la faute!!!! toutes les entrées affichent donc désormais un banal et ennuyeux "cookie christmas". Saitronul!!

Posté par shanghaiette à 17:42 - - Commentaires [1]
Tags : , , ,
09 décembre 2009

Welcome back...

C'est un peu ce que j'ai eu l'impression d'entendre quand j'ai reçu cet aprem un email de la SNCF m'annonçant qu'une grève était prévue le 12, 13 et 14 décembre, et que comme justement vous avez acheté un billet pour le 14, ben c'est ballot mais très chère cliente vous risquez à priori d'être un peu dans la merde, veuillez quand même agréer nos salutations distinguées siouplé.
Ahhh, ça fait quand même plaisir de voir qu'on peut partir loin de sa douce terre natale, mais que l'on sait qu'en rentrant on pourra toujours compter sur les vraies bonnes valeurs qui ont fait la France...

Posté par shanghaiette à 18:19 - Commentaires [3]
Tags : , ,

V.O.S.T.

Hier, pas de bol, je suis tombée en rade de fond de teint. Vous vous en foutez, je sais, mais cette pénurie impromptue m'a fait réaliser que je ne vous avais pas mentionné auparavant un des gros challenge de l'Occidental qui tente de communiquer avec les Chinois.

Dooonc... je reprends mes mésaventures cosmétiques. Je pars à la parapharma-parfumerie la plus proche, arrivée là bas, je repère le stand Gemey-Maybelline, mais m'aperçoit que ces couillons ne font pas mon fond de teint habituel (à vrai dire, ils ont en tout et pour tout un seul fond de teint Gemey, la dèche...).
Devant mon air sûrement très déconfit, l'une des innombrables vendeuses s'approche et commence à s'emballer en gesticulant bruyamment "Olaya, Olaya, hen hao, fa guo!". Hmm, quoi, Olaya, très bien, français?? Je me préparais à lui expliquer que son "Olaya" c'est comme la crème Relachée, c'est français mon oeil, mais alors que j'étais en train de réfléchir à la manière la plus pertinente d'exprimer ma pensée, j'aperçois alors derrière la remuante vendeuse le stand l'Oréal. Et là, tout s'éclaire, je me souviens les nombreuses pages de pub à la télé pour "Bali Olaya", soit... l'Oréal Paris!!!

Pour un Chinois qui n'a pas du tout étudié de langues étrangères, lire des caractères romans est à peu près aussi impossible que pour nous lire des caractères chinois. Afin que toute la nation puissent lire, prononcer et retenir les noms des marques étrangères, les Chinois les transcrivent donc systématiquement en caractères chinois, logique.
Le principe est simple: le traducteur écoute comment se prononce le nom étranger, le transcrit avec des caractères chinois qui ont la même sonorité, et voilà, un nouveau nom de marque est né.
Là où les choses se compliquent un peu, c'est que la langue chinoise, à la différence de nos langues, fonctionne par idéogrammes: un mot = une idée = un son. De fait, cela ne permet pas de traduire librement un mot de manière phonétique, le traducteur est astreint à utiliser des mots chinois, et donc des sons, existants, à raison d'un caractère par syllabe.
Là où les choses se compliquent encore un peu, c'est que certains sons n'existent pas dans la langue chinoise, et que les traducteurs sont donc obligés de s'arranger comme ils peuvent avec les sonorités disponibles en magasin.
Là où les choses se compliquent encore plus, c'est que la meilleure transcription phonétique ne va pas forcément donner le résultat le plus vendeur. Etant donné qu'ils sont obligés d'utiliser des mots existants pour traduire chaque syllabe, au final cela va donner une phrase plus ou moins longue - et plus ou moins heureuse. La langue chinoise a beaucoup de mot ayant la même prononciation, ce qui permet de jouer un peu au niveau de la traduction, mais parfois pas de manière suffisante marketinguement parlant.
Donc dans le cas où la trad initiale serait déclarée pas sexy, et bien ce pauvre traducteur se voit donc dans l'obligation de revoir sa copie, et de trouver d'autres mots, moins proches de la prononciation originale, mais plus conformes à l'esprit de la marque.

Au finish, si on prend en compte toutes les considérations sus-citées, on arrive souvent à un résultat tellement lointain de notre manière de prononcer que ça en devient totalement incompréhensible!
A fortiori pour les non-anglophones, car les traductions se basent généralement sur la prononciation anglaise des marques, et non pas celle bien franchouillarde que nous utilisons habituellement ;)

Petit lexique de marques chinoisifiées...

L'Oréal Paris > Bali Olaya
Dulux > Doulouche
Omo > Oméyo
Access > Ayequeushi
Carrefour > Dialefou
Samsung > San'tching
Motorola > Motuoluola
Peugeot > Biaodjeu
Lancôme > Lan'cowe

Posté par shanghaiette à 17:40 - - Commentaires [1]
Tags : , , , , ,

08 décembre 2009

l'insolite du jour

En Chine, on trouve des chanteuses pop, quelques chanteuses hip-hop, et une catégorie de chanteuses hyper exotiques, et totalement inexportables, à coté desquelles Mireille Mathieu passerait presque pour une punkette sous ecsta.
Impossible de les rater, elles ont un look "signature" repérable à des kilomètres malgré le fog de Pékin: robe longue dans des couleurs bien tranchées (rouge, bleu électrique, jaune pissenlit, vert robin des bois) et recouvertes au maximum de strass et paillettes: au plus ça brille, au mieux c'est.
Leur coiffeur, qui semble la plupart du temps avoir obtenu son diplôme à la People's Academy of Toilettage Canin, n'oublie jamais de leur vider une bombe de laque sur la tête; et la subtilité n'est généralement pas la qualité principale de leur maquilleur. Un petit aperçu, car j'ai envie que vous puissiez admirer cela de par vous même (et je ne vous ai pas mis les pires...):
DSC05925 DSC05906  (images aimablement fournies par la CCTV, sponsor officiel des meringues de la Nation)

Leur répertoire? des magnifiques chansons à la gloire de la mère patrie et du Parti.
Leur style? encore plus rococo que leur tenues, voix braillarde et nasillarde, gueulant du début à la fin de la chanson, l'air trop inspiré "je suis une patriote une vraie".
Ici ils aiment beaucoup, je regardais la dernière fois une sorte de Nouvelle Star, les pouffes patriotiques squattaient une chanson sur deux... gare à l'indigestion!!!

Posté par shanghaiette à 20:07 - - Commentaires [3]
Tags : , , , ,
07 décembre 2009

Una dedicaz especial...

... a mis Almas Sevillanas preferidas, que esta noche ensayan sin mi - ya falta poco para que me vuelva guapas! -, y una dedicaz muy, muy especial a mi pequeñita Marina para su cumpleaños... que todos los cambios que llegan para ti este año te traigan todo lo bueno que te mereces. Pero que te quedes para siempre "La Marina" he!!

DSC05258 

On peut venir danser chez les Chichis les filles... faut juste que j'arrive à me souvenir où j'ai pris la photo!!! ;)

Posté par shanghaiette à 18:33 - Commentaires [1]

Futile is beautiful - se fringuer pour pas cher à Pékin

Avant que je ne parte, je ne sais combien de personnes m'ont dit "ah ben tu vas pouvoir te lâcher et acheter des tonnes de fringues pas chères en Chine! ça va être la fête pour toi!!" (non, je ne suis pas du tout déprimée par le fait qu'on me prenne pour une fille totalement futile, pas du tout.)
J'avais personnellement quelques doutes, mais en même temps de grands espoirs, que voulez vous, on ne se refait pas... Je peux désormais vous révéler la vérité vraie sur ce sujet qui, j'en suis certaine, vous préoccupe au plus haut point, mais je suis, hélas, au regret de devoir anéantir vos espoirs les plus fous: ne comptez pas remonter votre garde robe en venant à Pékin.
Les grandes marques internationales haut de gamme (Gucci, Hermes, etc...) ou milieu de gamme (Zara, Mango...) sont toutes présentes ici, mais aussi chères, quand ce n'est pas plus, qu'en France.
Ces marques bénéficient d'une excellente image, et il y a à Pékin assez de gens thunés pour les acheter au prix fort, elles n'ont donc aucune raison de brader leurs produits.
Les marques locales milieu de gamme (Ebase, Ochirly, Only... en même temps vu que vous les connaissez pas on s'en tape un peu des noms, hein?) ne sont pas vraiment moins chères, à qualité égale, que les marques milieu de gamme internationales. Et pour faire monter leur réputation, elles n'ont elles non plus pas intérêt à vendre leurs vêtements à des prix trop "abordables".

Reste cependant une possibilité de s'habiller pour vraiment, vraiment pas cher: les fringues sans marque, authentiquement Made in China. Contrairement à ce qu'on pourrait penser, on peut en trouver de qualité très correcte, à un prix défiant toute concurrence (4€ le sweat chaud et douillet, qui dit mieux?)
Mais ne vous réjouissez pas trop vite, car là ça devient un peu plus complexe...
Primo, vous pourrez écumer tous les centres commerciaux de Pékin, les rues hyper commerçantes, vous ne trouverez pas un seul magasin qui vous vend ce genre de marchandise. Seuls endroits où vous ravitailler, les boutiques plus ou moins légales des marchés couverts. Expérience étonnante, en façade vous entrez par une porte de magasin normale, anodine, mais vous vous retrouvez dans une sorte de souk sur 5 étages, blindé de marchands de fringues de tous les cotés, avec des vêtements pendus partout du sol au plafond. Vous vous doutez bien que ces centres commerciaux parallèles ne font pas de pub dans Cosmo, il faut donc avoir de bons informateurs locaux, ou un gros coup de bol, pour les trouver.
Secondo, il vous faut également être conforme aux normes anthropométriques chinoises... une grande majorité des ses fringues est taille unique, et le gabarit Minipouce devient ici un réel avantage. Pour les filles, l'idéal est de faire un 36, et n'espérez plus rien au delà du 40. Pour les mecs même topo, mieux vaut être jockey que rugbyman, c'est une évidence.
Terzo, ces fringues là sont majoritairement destinées à un public de djeunz un peu modeux, donc si vous comptiez repartir avec une valise de bons classiques noir ou gris, c'est raté (en même temps c'était pas une bonne idée, c'est justement dans les classiques qu'on investit, bouuuuh!).
Même si l'offre est vaste et diversifiée, tous les vendeurs ont les modèles à la dernière mode, donc ça tourne toujours autour de la même forme, le même style, les mêmes couleurs... autant dire que ça ne plait pas forcément à tout le monde.
Y'a t'il donc un réel intérêt à se donner tout ce mal? hormis celui évident du prix très attractif, vous voulez dire (et hormis, pour moi, de trouver des fringues pile à ma taille, et des jeans pour lesquels je n'ai pas besoin de faire d'ourlet...).
L'avantage majeur c'est de trouver des formes qu'on n'a pas (ou pas encore) en France. Cet hiver par exemple, ZE mode c'est le sweat à capuche long et près du corps - pas un sweat XXL informe, nan, ça reste un truc de fille, j'aime!
Ils s'amusent aussi beaucoup au niveau des imprimés, c'est souvent assez décalé (parfois à l'insu de leur plein gré, le Chenglish fait des ravages).
Perso, je n'ai pas pu résister devant ce sweat, tellement chou dans sa couleur marshmallow, avec ce magnifique motif, tellement innatendu... quand je l'ai acheté, la vendeuse à demandé en réserve le "kelede" (celui avec la cola dessus). Presque, petite, presque... ;)

DSC06242

Posté par shanghaiette à 16:39 - - Commentaires [1]
Tags : , , , , , , ,

l'insolite du jour

Ils ont pourtant tout bien fait tout comme il faut, les ingénieux ingénieurs du métro de Pékin. Au sol, sur le quai, à l'endroit exact où vont s'ouvrir les portes de chaque rame, une signalisation hypra claire à base de flèches, totalement compréhensible par n'importe qui, même étranger, même de moins de 12 ans, même illettré, même venant du fin fond de la campagne.

DSC06228
Impossible de se tromper: les passagers qui descendent de la rame de métro passent au milieu, ceux qui y montent passent sur le coté.

Pourrait-on alors m'expliquer pourquoi TOUS les Chinois s'agglutinent SYSTEMATIQUEMENT au milieu pour monter dans le métro??????

Posté par shanghaiette à 15:18 - - Commentaires [1]
Tags : , , , , ,
06 décembre 2009

10 bons gros clichés sur les Français

La fin de ce mois chinois approchant à grands pas pour moi (et vi, dans même pas une semaine c'est déjà le retour...), un petit palmarès des 10 idées reçues les plus courantes que les Chinois ont sur nous, les Frenchies, et sur notre pays. Je les ai toutes entendues je ne sais combien de fois durant mon séjour... et si beaucoup ne sont pas vraiment étonnantes, certaines sont assez insolites, faut avouer...

1. Les Français sont tous blonds aux yeux bleus
C'est plus courant chez les Français que chez les Chinois, d'accord. Mais quand même...

2. La langue officielle de la France, c'est l'anglais
Eh ben je crois qu'on est un peu dans la merde alors :)

3. La France compte deux régions: Paris, et la Provence
C'est pour ça que tous les Chinois attendent de vous que vous soyez capables de lui indiquer exactement la ligne et l'arrêt de métro pour arriver à Notre Dame, ou dans les champs de lavande, au choix.

4. Les Français portent tous des vêtements haute couture dans la vraie vie de tous les jours
D'ailleurs j'attends avec impatience les défilés, j'ai plus rien à me mettre pour sortir la poubelle.

5. Les Français sont tous super riches
Cependant, c'est un cliché assez facile à éliminer en leur donnant simplement le salaire moyen en France, et le prix du loyer d'un T1...

6. La France est, à la différence de la Chine, un pays ultra-capitaliste
Alors, reprenons ensemble la notion d'enrichissement personnel... reprenons aussi ensemble le nombre de Merco-Benz au m² à Pékin... voilà, cqfd. Faut pas toujours écouter ce qu'on vous dit à l'école...

7. Les hommes Français sont tous "so romaaantic"
Ne hurlez pas à la trahison, messieurs, car on parle là de romantisme kitsch à la chinoise, où vous descendriez d'une calèche parachutée sur un bateau mouche couvert de roses rouges pour nous offrir un énorme nounours en peluche et des ballons de baudruche en forme de coeur, avec en bande sonore un orchestre tzigane qui jouerait du Céline Dion. Toutes les semaines.

8. Le foot français n'est pas terrible, mais heureusement on a Zidane.
Zidane, qui, sûrement à cause du décalage horaire, n'a pas encore pris sa retraite ici.

9. Les Français boivent du vin à tous les repas
Hmm, rien de tel que de tremper sa tartine de Nutella dans un bon verre de gros rouge qui tâche pour bien démarrer la journée.

10. Les Français aussi mangent avec des baguettes
Et la dégustation de steak-frites devint une épreuve olympique...

Posté par shanghaiette à 17:44 - - Commentaires [4]
Tags : , , , , ,